Patrimoine immatériel

Tqaliya (التقلية) idpcm:C1C3CE

Tqaliya

Communauté concernée : Presque toutes les régions marocaines

Tqaliya (التقلية), ou dewwara (الدوارة) ou encore chkanba ou chkamba (الشكانبة/الشكامبة), est un plat marocain qui fait partie de l’art de la table. Il est préparé à base de tripes et entrailles de mouton ou de veau, (et généralement) oignons, sel, piment rouge, cumin, poivron, gingembre, ail, persil, huile de table ou d’olive et tomates, ... On peut y ajouter, également, des pois chiche ou des olives rouges. Il se mange chaud et avec du pain. C’est un plat préparé aussi bien dans le milieu rural que dans les villes et les milieux populaires. Il est, également, associé à des événements festifs comme, par exemple, "ssāba‘" (السابع), dit aussi : sbú‘ ou smiyya, qui coincide avec le septième jour de la naissance (ou éventuellement le quatorzième ou le vingt-et-unième jour) ; après l’égorgement d’un mouton au nom d’Allah et le don d'un prénom au nouveau-né. La tqaliya est préparée, également, à l’occasion du grand sacrifice (l’Aîd lekbir), le deuxième jour ou éventuellement le premier, selon les traditions de chaque région. D’après Kitab at-Tabikh, cité d’après Nafh at-Tib, tome 3, la recette de la "tqalia" serait devenue classique à l'époque médiévale.

Le savoir-faire lié à ce plat et à sa préparation reflète l’attachement à cette recette dont la pratique ancestrale est transmise de génération en génération. Il fait partie, également, des pratiques rituelles et événementielles (festives) et caractérise à la fois la campagne marocaine et le milieu citadin. Ce plat, délicieux et authentique, est sorti du foyer marocain pour être transmis aux restaurants, notamment, populaires, où il est dégusté et apprécié aussi bien par les marocains que par les touristes.

Références


    • Warning: main() [function.main]: Node no longer exists in /var/www/idpc/web/tpl/public/page_view.php on line 242

      Warning: main() [function.main]: Node no longer exists in /var/www/idpc/web/tpl/public/page_view.php on line 242

      Hamid Triki, "La société marocaine aux 11e et 12e siècles", Le Mémorial du Maroc, Volume 2, 1982, p.219.

Chronologie

Datation par période unique : Moyen Age
Commentaire libre : Cet élément du Patrimoine Culturel Immatériel est probablement plus ancien, mais les sources historiques rapportent qu'il serait répandu à partir de la haute époque médiévale.

Caractéristiques de l'élément

Éléments immatériels associés : Les éléments immatériels associés à la pratique liée au plat "tqaliya" sont liés à leur tour à des événements festifs comme, par exemple, "ssāba‘" (السابع), dit aussi : sbú‘ ou smiyya, qui coincide avec le septième jour de la naissance, d'où son appellation, (ou éventuellement le quatorzième ou le vingt-et-unième jour), concrétisé par l’égorgement d’un mouton au nom d’Allah et le don d'un prénom au nouveau-né. La tqaliya est préparée, également, à l’occasion du grand sacrifice (l’Aîd lekbir), le deuxième jour ou éventuellement le premier, selon les traditions culinaires de chaque région.

État de l'élément : viabilité

Menaces pesant sur la transmission :

La pratique liée à la préparation et la consommation de ce plat se transmet encore  de génération en génération et n’encoure à présent pas de menaces sérieuses qui pèserait sur sa viabilité et sa pérennité en dépit des courants de la mondialisation et la modernisation dans le domaine culinaire.

Disponibilité des éléments matériels et des ressources associés : Oui
Viabilité des éléments matériels et immatériels associés : Oui

État de conservation

État général de conservation : Bon

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Commentaire libre : Date d'inventaire et d'entrée au Système: "https://idpc.minculture.gov.ma" : 28/05/2021 (Fiche rédigée par: Halima NAJI)