Patrimoine immatériel

فنون زخرفة الخشب بالمغرب (Les savoirs et savoir-faire liés aux arts décoratifs marocains : le bois) idpcm:4F4D62

Les savoir-faire liés à l’artisanat d’art

Communauté concernée : La communauté des artisans d’art bois pratiquant individuellement ou au sein de coopératives dans les villes de Fès, Meknès, Marrakech, Tétouan, Rabat, Salé et Essaouira.

Les arts décoratifs sur bois sont loin d’être abandonnés au Maroc d’aujourd’hui, en ornementation architecturale comme en mobilier d’intérieur. Cela représente une intervention importante d’un nombre important d’artisans d’art, disséminés dans les principaux quartiers des anciennes médinas ou regroupés dans les complexes de l’artisanat, qui produisent pour leurs propres comptes ou parfois par le bias de coopératives. A ces praticiens s’associent ceux qui exercent le commerce des produits en bois décoré ; ils jouent un rôle moteur dans le développement du secteur touristique. Celui-ci est de plus en plus considéré comme un levier du développement durable.

Les arts décoratifs sur bois constituent un atout majeur pour le Royaume du Maroc, mais essentiellement pour sept villes héritant toutes d'ensembles historiques plusieurs fois séculaires d'une valeur universelle exceptionnelle. D’ailleurs, la majorité d’entre elles constituent, depuis plusieurs décennies, des biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial : la médina de Fès (1981), la médina de Marrakech (1985), la ville historique de Meknès (1996), la médina de Tétouan (ancienne Titawin) (1997), la ville Essaouira (2001), la ville de Rabat, capitale moderne et ville historique : un patrimoine en partage (2012) et la medina de Salé. Aux quatre coins du pays, les musées, avec à leur tête le musée Nejjarine des Arts et Métiers du Bois à Fès, préservent des artefacts en bois attractifs par leurs aspects décoratifs, esthétiques et stylistiques, et nous permettent d'en découvrir la richesse, allant des succès de nos artisans aux valeurs dont ces objets d’art sont porteurs, à leur originalité et aux besoins de ceux qui les utilisaient.

Ces arts ont donné naissance à diverses techniques, surtout utilisées en architecture et dans l’ameublement et la décoration. On distingue entre :

- La sculpture : des motifs tirés de l’ornementation ancestrale marocaine, floral, épigraphique  et géométrique se fondent dans le bois et se fusionnent, perpétuent la tradition.